blog-mariage-voyage-de-noces-vacances-lifestyle

{Carnet de voyage} Le Brésil, un joli coin de paradis…

Il est un endroit où, dès les premiers rayons du soleil, des oiseaux pas plus gros que des papillons s’activent dans les bosquets de fleurs enivrantes, pendant que des papillons bien plus gros que des oiseaux tous gonflés de leur orgueil et de leurs couleurs éclatantes, se pavanent.  Dans la crique, des tortues immenses se déplacent paresseusement au soleil. Ici, le bruit des moteurs a fait place aux cris des oiseaux et au ressac de l’océan.

Classée parmi les plus belles îles au monde, Ilha Grande est un îlot recouvert de jungle, bordé de larges plages de sable fin, à quelques kilomètres au sud de Rio de Janeiro, au large de la côte. Dès l’arrivée, elle surprend autant qu’elle ravit. Ilha Grande, c’est un retour à la nature.

Évidemment, si vous décidez de résider à Abraão, la capitale, le port, vous pourrez bénéficier de toute la modernité et du confort d’une grande ville. Mais vous passeriez totalement à côté de l’expérience véritable de l’île pour laquelle vous avez fait 10h d’avion, 3h de minibus et 45mns de bateau. En mettant un pied sur l’île… Renoncez ! Renoncez au wifi, au téléphone portable, à l’eau chaude, aux tentations permanentes de notre société de consommation. Pendant quelques jours, déconnectez et respirez. Finalement, vous verrez, c’est ce qu’on fait le mieux.

Mais avant cela, une halte à Rio de Janeiro s’imposait. Quand on décide de découvrir le Brésil, Rio de Janeiro est un incontournable. Je me dois de tordre le cou à une idée reçue – Et j’ouvre ma parenthèse. Certes, comme toutes grandes villes, Rio peut s’avérer dangereuse. Vous n’iriez pas vous aventurer sous un pont désert en pleine nuit avec les poches pleines de cash et votre appareil photo hors de prix en bandoulière ? Et bien, à Rio, c’est pareil. La vie y est dure pour les cariocas qui doivent travailler durement pour survivre. Mais dans quelle société la vie est facile, hein ? – Et je ferme la parenthèse.

Rio de Janeiro va vous séduire pour l’accessibilité à ses merveilles et l’hospitalité de ses habitants. Pour vous mettre dans l’ambiance, voici quelques bons plans :

  • LE bon plan pour aller au Brésil est de passer par la compagnie Royal Air Maroc qui a des tarifs défiant toute concurrence en passant par Casablanca (ce qui également réduit le temps du vol principal)
  • Pour vous déplacer, en journée, n’hésitez pas à emprunter les transports en commun. Métro et bus sont très bien implantés dans la ville, accessibles et peu onéreux. Ne soyez pas effrayés par la vitesse à laquelle circulent les bus, les cariocas conduisent vite mais bien. C’est pour cette même raison que je vous déconseille de louer une voiture.
  • Le soir, dès la nuit tombée, optez pour le taxi. C’est un moyen de transport très bon marché à condition d’indiquer précisément votre destination (au moyen d’une carte si besoin) et de demander le prix approximatif de la course, le tout avant de monter dans le taxi.
  • Côté hôtellerie, booking.com reste imbattable si vous avez un peu de temps. Pensez bien à vérifier les avis sur différents sites. Le Ritz boutique-hôtel se situe en 2ème ligne de la plage de Copacabana. Avec son toit-terrasse et sa piscine, son calme et son personnel serviable, c’est un établissement top à prix accessible (environ 95€/nuit pour 2 personnes, petit déj inclus).

Côté Restauration, plusieurs « pépites » à signaler : à 10mns à pieds de Copacabana, en 1ère ligne de Leme, vous devez absolument gouter la cuisine fusion du Salomé Bistrô. A Copacabana, vous pouvez aussi déguster la spécialité locale, la Picanha au Boteco Belmonte, un régal !

Avant d’apprécier un repos bien mérité à Ilha Grande, à Rio de Janeiro, on s’active. Il y a des dizaines de sorties plus ou moins touristiques à faire. Il y a aussi plus ou moins d’intérêt à les visiter.

  • Qui dit Rio dit Corcovado. De vous à moi, le Christ Rédempteur est bien plus impressionnant vu d’en bas que d’en haut. Le coût pour s’y rendre dans un funiculaire serpentant à travers la forêt est proprement prohibitif pour une visite relativement courte (moins d’1h), juste le temps de faire le tour de la statue – c’est impressionnant, hein ? – d’admirer la vue – c’est beau, hein ? – de boire un verre – il fait chaud, hein ? – et bien sûr, se prendre en photo !

Debout, assis, couché, en vous noyant au milieu d’une marée humaine, c’est l’activité principale ! Si vous y tenez vraiment >> C’est 62R$/pers, vous pouvez les acheter ici et TripAdvisor vous dit tout.

  • Le Pain de Sucre a davantage de charme. D’abord, c’est un monument créé par la nature et non par la main de l’homme contrairement au Corcovado. Le prix d’accès est sensiblement le même pour pratiquer son ascension en téléphérique (85R$/pers. vous pouvez acheter vos billets online).  Le Moro intermédiaire n’est pas passionnant, inutile de s’y arrêter très longtemps. Préférez rester plus longtemps au Pain de Sucre, votre destination finale, attention, Coup de Cœur !! La vue est incroyable et l’énergie qui s’en dégage purement communicative. Le bon plan pour en profiter : montez en milieu d’après-midi, et dirigez-vous directement vers l’arrière du Moro, face à l’océan. Vous trouverez en contrebas, une adorable terrasse pour une trentaine de personnes avec vue sur Copacabana où vous pourrez déguster une caïpirinha à tomber (25R$/pièce). Le « must », un groupe jouait de la bossa en « live ». Un coin de paradis à partager.

Si vous profitez de Rio de Janeiro lors d’un week-end, n’hésitez pas à vous arrêter lors des fêtes de quartier qui regorgent de produits locaux délicieux et de créations artisanales ravissantes.

A déguster, de la bière locale délicieuse et bien fraîche, de la street food savoureuse et notamment celle des food trucks de la Porchetteria et de Boo Dog Dogueria.

A l’heure de l’apéro, profitez du coucher du soleil sur le Lagao en dégustant des bières locales ou une caïpi « maison ».

  • Enfin, prévoyez une journée pour visiter le Jardim Botanico, plein de petits animaux tout mignons à découvrir en  liberté, une collection d’orchidées extraordinaires et une balade dans le poumon de la ville à adorer.
  • Une halte à la plage de Copacabana s’impose pour chiller après toutes ses visites ! Soyez néanmoins vigilant, l’océan est très puissant et il est facile de se laisser emporter par le ressac.
  • Si vous êtes fan de street art, un détour par Santa Teresa, les escaliers de Selaron et  le petit tramway qui le serpente vaut le détour.

 La dernière étape que j’aimerais partager avec vous ne conviendra pas à tous mais si vous choisissez de la faire, vous repartirez de Rio grandement enrichi. Le Corcovado, le Paõ de Azucar, toutes ces activités hyper touristiques, c’est bien, certes, mais vous resterez à des kilomètres de la vie des cariocas. Si vous le souhaitez, vous avez la possibilité de découvrir leur « vraie » vie en vous immergeant dans la Favela Santa Marta avec le Favela Santa Marta Tour. Accompagné d’un guide, vous découvrirez son histoire et ses habitants, sans voyeurisme ni faux-semblant. A l’origine de cette initiative, Thiago, qui a voulu faire sortir les favelas de leur anonymat. Une incroyable découverte qui fait grandir.

Après ce trekking urbain à travers Rio, une pause s’impose pour profiter des merveilles du Brésil. On découvre de plus en plus de spots magnifiques sur la côte et au large, notamment Buzios ou encore Paraty (savez-vous que l’Ile d’Esmée – Twilight IV est en fait Paraty et que vous pouvez louer la maison des Cullen ???). Pour l’heure, je vous emmène à Ilha Grande. Le Paradis.

Côté hébergement, on y trouve généralement des « pousadas », petites pensions familiales au confort sommaire mais efficace. De toute façon, vous ne viendrez pas à Ilha Grande pour rester enfermé dans une vaste chambre 5* climatisée.

La Pousada Toca do Mar est top, avec sa quinzaine de chambres. Accrochée à la roche, nichée dans un cocon de verdure, elle offre une vue imprenable sur la plage de Las Palmas et son unique restaurant Morango. C’est le PA-RA-DIS !!

 Côté divertissement, c’est à vous de jouer ! Farniente, promenade, trekking dans la jungle, visite à Abraão, tour de l’île en bateau, baignade… Un conseil, ne manquez la plage de Lopez Mendès : depuis Las Palmas, comptez 1h de marche à travers la jungle, profitez de la fraîcheur du matin et des bruits des petits animaux qui vous surveillent. La plage est classée parmi les plus belles plages du monde, mais pour la voir, il faut la mériter, équipez-vous de bonnes chaussures de marche, et pensez à la crème solaire !!

 Côté transfert, vous pouvez acheter votre déplacement en ligne sur easytransferbrazil.com ; vous pouvez également contacter votre pousada qui peut proposer des solutions de transfert privé.

Un seul mot d’ordre, le voyage de noces est le voyage d’une vie, alors, profitez !!

>> Have Fun ❤

Une réponse sur « {Carnet de voyage} Le Brésil, un joli coin de paradis… »

  1. Vite, vite un avion, un aéronef, pour partir vers cette île de rêve ! Cette lecture m’a permis au moins de décoller loin de tout pendant quelques minutes !

    J'aime

Commentaires fermés