sortie-marseille-lifestyle-summer-2017

L’histoire de Monsieur Veste de Costume et de Mademoiselle Robe de Cocktail

Dimanche 18h15 – Dans un appartement du Centre Ville de Marseille. Monsieur Veste de Costume fait son entrée dans le living. En passant, il croise son reflet dans le miroir et l’image renvoyée le satisfait. Il attend ce moment depuis 3 semaines ; le délai nécessaire si on veut faire partie de la centaine d’élus à prendre le large tous les dimanches soirs de l’été sur l’Illienne et finir – ou commencer, tout dépend du point de vue – la semaine idéalement. Pour l’occasion, il a revêtu un jean used mais pas trop, ses souliers sont bien cirés, un tee-shirt qui respire la fraîcheur et, histoire de compléter le tout, il porte sa veste fétiche. Cette soirée n’est pas seulement spéciale parce qu’il va prendre le large, assister à un magnifique couché de soleil, boire un mojito en écoutant de la bonne musique. Non, ce soir, c’est plus que cela. Il a une Date. C’est vrai que ces derniers temps, il a laissé sa vie personnelle en jachère. Nouveau job, nouveaux collègues, nouvel appart. Bref. Il ne s’est pas senti aussi vivant depuis des mois. Il est d’ailleurs l’heure d’y aller s’il ne veut pas rater l’embarquement. La CB dans la poche, son téléphone, un dernier regard au miroir. C’est une bonne soirée.

18h15. Dimanche – dans une élégante maison du 8ème. « F..ck ! F..ck ! F..ck ! » Mademoiselle Robe de Cocktail est dépassée par les événements ! Mais, comment, comment se débrouille-t-elle pour être continuellement en retard ? Elle devrait déjà être au volant de sa voiture, probablement dans les embouteillages en route pour le Vieux-Port et cette soirée Borderline mortelle qu’elle attend avec impatience ! C’est vrai, depuis que son pote Julien lui a gentiment offert sa place car il part en week-end – et cela serait dommage de gâcher une si belle sortie et une si belle occasion de lui présenter son ami-cousin-je-ne-sais-plus-qui – elle n’arrête pas d’imaginer cette soirée et ce mystérieux jeune homme qu’elle doit rencontrer enfin ce soir. Il est cadre dans la finance, il s’est installé à Marseille il y a peu et passe sa vie au bureau depuis. Pas de relation durable connue, et un physique de jeune premier. Alors, évidemment, elle qui n’a pas rencontré de bon parti depuis 6 mois… Elle est à cran !! Se pourrait-il que ce soir, elle tire enfin le bon numéro ?!? Enfin… Pour l’instant, elle est surtout en culotte devant son dressing, le cheveu mouillé et n’a pas le début d’une idée pour s’habiller !! Elle ferme les yeux et s’exhorte au calme. Bien. Comment s’habille-t-on pour passer une soirée en mer avec un inconnu qui pourrait se révéler être l’homme de sa vie ?!?

mariage-marseille-evenement-soiree

19h15. Vieux-Port. Embarquement des Apéros du Bateau. Monsieur Veste de Costume assure. Il est arrivé en avance, juste au cas où, et les regards aguicheurs que lui lancent les nombreuses filles réunies sur l’embarcadère le rassure. Il est en place. Ce qui le rassure nettement moins, c’est qu’il ne sait pas vraiment à quoi ressemble son rendez-vous et surtout, qu’elle ne semble pas encore être là. Elle lui a envoyé un texto pour le prévenir de son retard mais l’embarquement a commencé et il ne voit pas bien comment il va la reconnaître dans cette foule… La vague description de son pote n’est guère utile : blonde, mince, les yeux bleus, élégante et raffinée. Une description qui pourrait convenir à bien des filles rassemblées ici. Sauf pour le côté raffiné. L’ambiance est plus à la décontraction sur le quai ; tennis et jupes colorées, micro-short et chaussures plates. C’est vrai que pour aller en mer, il aurait pu opter pour un style plus casual… Mais il voulait tellement faire bonne impression ! Enfin, la foule se disperse. Derrière la roue du Vieux-Port, il voit une jeune femme. Elle porte une élégante robe de cocktail noire, des petits stilettos et une adorable minaudière à paillettes. Ils ne se fondront jamais dans la foule ainsi mais au moins, ils sont assortis. Elle court vers lui et l’apostrophe en riant, sa spontanéité d’enfant le fait sourire. Il lui demande comment elle l’a reconnu. Elle lui explique qu’étant le dernier à attendre sur le port en regardant sa montre, ce ne pouvait être que lui. Ils embarquent enfin.

C’est une belle soirée d’été. La mer est d’huile. L’air est chaud. Ils s’installent sur la terrasse supérieure pour profiter de la balade. Il lui offre un mojito. Ils ne se connaissaient pas il y a quelques minutes, pourtant, la discussion est fluide. Comme elle a grandi ici, elle se transforme en guide touristique. Ici le Fort Saint-Jean, là, le Fort Saint-Nicolas. Le Mucem. Le Palais du Pharo, présent de Napoléon à son adorée Eugénie.

Et puis, la pleine mer. Elle m’explique que le trajet n’est pas forcément le même et qu’on ne peut pas le connaître à l’avance. Parfois, la destination, ce sont les Calanques, parfois le Frioul. Mais le must, c’est l’île du Planier !

Un coup d’œil au cap pris par le capitaine et, des étoiles dans les yeux, en sautillant, elle annonce fièrement qu’il est un petit veinard:  ce soir, c’est le Planier ! Une bien belle soirée définitivement. La musique est bonne. Ils commandent de nouveaux mojitos. Et puis, c’est l’éblouissement. L’astre solaire amorce sa descente, remplissant le ciel de couleurs éclatantes. Déclinaison de magenta et de jaune lumineux, entremêlés de filaments étincelants de nuages éparses. Le spectacle du soleil venant à la rencontre de la mer le laisse sans voix mais c’est probablement le spectacle de la Demoiselle à la Robe de Cocktail qui l’émeut le plus.

marseille-sortie-summer-2017

Mince alors ! Elle ne pensait pas qu’il serait si facile de sentir à l’aise. Comment aurait-elle pu deviner qu’ils avaient passé toutes leurs vacances d’été dans le même village paumé des Alpes ? Les souvenirs, vaste sujet !! Et puis, quelle idée de s’habiller aussi chic ? Heureusement, avec sa veste de costume et ses chaussures de ville, ils sont coordonnés ! Comme à chacun des Apéros du Bateau auxquels elle a eu la chance d’assister, la balade est fantastique, la musique entraînante et l’ambiance détendue. Au détour du Planier, le soleil finit sa course définitivement et c’est avec un frissonnement qu’elle lui propose un dernier verre sur le chemin du retour.

soiree-marseille-apero-bateau

Gentleman, il offre sa veste et se charge de remplir leurs verres. Pendant son absence, elle envoie un simple petit mot à son ami Julien. Un SMS simple, efficace et spontané : Merci. Merci, car elle se sent incroyablement reconnaissante d’être ici et maintenant. Elle a 30 ans, elle a la chance de vivre dans un lieu exceptionnel, de pouvoir profiter d’un cadre incroyable et, pour la première fois depuis longtemps, elle se sent en confiance et sereine. Alors, Merci. Quand il revient, elle est encore bouleversée par ce sentiment ; pour justifier ses yeux brillants, elle prétexte le vent. Et la soirée de se poursuivre dans la douceur d’une fin de week-end idéale…

22h30 – Quai du Vieux-Port. Débarquement de l’Illienne. Monsieur Veste de Costume et Mademoiselle Robe de Cocktail descendent du bateau main dans la main. Elle porte encore sa veste et s’enivre des fragrances capiteuses pour graver olfactivement cette soirée dans sa mémoire. Elle sourit mais s’inquiète de la suite de la soirée. Elle travaille tôt le lendemain, ne veut pas donner une mauvaise image mais, dans le même temps, elle ne voudrait jamais que cette soirée se finisse. Sur le quai, le vent agite ses cheveux. Monsieur Veste de Costume replace une mèche folle dernière son oreille. Ce simple geste suffit à affoler son cœur. Que faire ?

Ils sont sur le quai et leurs regards se croisent et se décroisent comme deux adolescents qui s’observent en secret. Monsieur Veste de Costume aimerait prolonger la soirée avec Mademoiselle Robe de Cocktail, mais il ne veut surtout pas brûler les étapes. Alors, en replaçant une adorable mèche de cheveux volage, il glisse dans sa main un petit papier plié en 4 avec les mots : Would you be my Valentine ? Et une suite de numéros griffonnés à la hâte. Des étoiles plein les yeux, elle hoche la tête en signe d’approbation et, main dans la main, il la raccompagne à sa voiture avec l’espoir que c’est ici le début d’une jolie histoire.

Que vont devenir Monsieur Veste de Costume et Mademoiselle Robe de Cocktail ? Nul ne le sait, cette histoire leur appartient. Simple témoin d’une rencontre fortuite qui m’a émue une soirée d’été, c’est avec bienveillance et tendresse que je leur souhaite un chemin parsemé de roses et une longue vie faite d’amour partagé, de rires et de sourires.

Parce qu’il est salutaire de rêver, et que l’imagination est sans borne, « les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »